-->
U3F1ZWV6ZTQ4NDEwMDE2NDFfQWN0aXZhdGlvbjU0ODQxODcyODIx

Promotion jusqu'à le 25 Juillet 

recent
أخبار ساخنة

Deux Signes Insoupçonnés : Avant-Coureurs d’une Maladie Mortelle, Selon une Étude

Deux Signes Insoupçonnés : Avant-Coureurs d’une Maladie Mortelle, Selon une Étude

Deux Signes Insoupçonnés : Avant-Coureurs d’une Maladie Mortelle, Selon une Étude
Deux Signes Insoupçonnés : Avant-Coureurs d’une Maladie Mortelle, Selon une Étude

Une nouvelle étude révèle que les cauchemars fréquents et les hallucinations peuvent être des signes avant-coureurs de maladies auto-immunes telles que le lupus. Découvrez l'importance de ces symptômes méconnus.

Points Principaux:

  • Augmentation des cauchemars et hallucinations comme signes avant-coureurs de maladies auto-immunes.
  • Étude menée par l'Université de Cambridge et le King's College de Londres.
  • Importance de reconnaître ces symptômes pour un diagnostic précoce.

Corps :

Introduction

Lorsqu'il s'agit de santé, il est crucial de ne pas négliger certains symptômes, même ceux qui peuvent sembler anodins. Une récente étude menée par des chercheurs de l'Université de Cambridge et du King's College de Londres a mis en lumière deux signes avant-coureurs souvent sous-estimés : l'augmentation des cauchemars et des hallucinations. Ces symptômes peuvent indiquer l'apparition de maladies auto-immunes potentiellement mortelles, telles que le lupus.

Les Découvertes de l'Étude

L'étude, publiée dans la revue ClinicalMedicine, a analysé les expériences de 676 personnes atteintes de lupus et 400 médecins. Les chercheurs ont mené des entretiens détaillés avec 69 personnes vivant avec des maladies rhumatismales auto-immunes systémiques et 50 cliniciens. Les résultats montrent que trois patients sur cinq atteints de lupus et un sur trois souffrant d'autres affections ont signalé des cauchemars vifs et pénibles ainsi que des hallucinations.

Témoignages et Réactions

Un patient a décrit ses cauchemars comme étant "horribles, comme des meurtres, comme de la peau qui se détache". Il a noté que ces rêves devenaient plus vifs et perturbants lorsque son corps était stressé par la gravité de la maladie. Ces symptômes, bien que fréquents, sont souvent négligés par les patients et les cliniciens.

Le Dr Melanie Sloan de l'Université de Cambridge souligne l'importance de discuter ouvertement de ces symptômes. "Il est crucial que les cliniciens prennent le temps de documenter la progression des symptômes de chaque patient. Les patients savent souvent quels symptômes sont inquiétants, mais peuvent être réticents à discuter de leur santé mentale et de leurs symptômes neurologiques," a-t-elle affirmé.

L'Importance de la Santé Mentale

Les cauchemars et les hallucinations sont des signes avant-coureurs importants qui peuvent précéder d'autres symptômes plus évidents des maladies auto-immunes. La reconnaissance de ces signes précoces peut permettre un diagnostic et un traitement plus rapides, améliorant ainsi le pronostic des patients. Les spécialistes insistent sur la nécessité pour les cliniciens de discuter de ces symptômes avec leurs patients et de les prendre au sérieux.

Conclusion

Cette étude met en lumière l'importance de ne pas négliger certains symptômes, même ceux qui peuvent sembler banals comme les cauchemars et les hallucinations. Ces signes peuvent être des indicateurs précoces de maladies auto-immunes graves comme le lupus. Il est essentiel pour les cliniciens et les patients de discuter ouvertement de tous les symptômes pour assurer un diagnostic et un traitement précoces.

FAQ:

Q: Quels sont les signes avant-coureurs de maladies auto-immunes mentionnés dans l'étude ?
R: L'étude mentionne une augmentation des cauchemars fréquents et des hallucinations comme signes avant-coureurs.

Q: Pourquoi ces symptômes sont-ils souvent négligés ?
R: Ces symptômes sont souvent négligés car ils sont considérés comme des problèmes de santé mentale plutôt que des indicateurs de maladies physiques graves.

Q: Quelle est l'importance de reconnaître ces symptômes tôt ?
R: Reconnaître ces symptômes tôt permet un diagnostic précoce et un traitement rapide, ce qui peut améliorer le pronostic des patients atteints de maladies auto-immunes.

Q: Qui a mené cette étude ?

R: L'étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Cambridge et du King's College de Londres. 

NomE-mailMessage